L’histoire du BTS

La création du BTSGP

En 1957, dans la période de reconstruction et d’expansion économique en France nommée les « Trente Glorieuses » , au moment où le pays déclare son indépendance énergétique, s’ouvre un centre de formation de Techniciens Géologues Prospecteurs à Nancy.

http://www.geologues-prospecteurs.fr/geologues-prospecteurs/affiche.jpg

Annonce de l’ouverture du BTSGP en 1957.

Les fondateurs de ce centre sont Gilbert MAYER, Directeur de l’Académie de Nancy;   H. BRAILLE, Directeur de l’Ecole Nationale Professionnelle de Nancy (actuel Lycée Henri Loritz) et Marcel ROUBAULT, Directeur de l’Ecole Nationale de Géologie Appliquée et de Prospection Minière (actuelle ENSG).

La formation se déroule sur deux ans en internat dont le logement est assuré par l’Ecole Nationale Professionnelle (ENP) située rue des Jardiniers. Cependant, l’inscription à la formation doit se faire en envoyant sa candidature au « Centre Technicien » établi au sein de l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie Appliquée et de Prospection Minière.

En 1957 la formation n’est accessible qu’aux candidats de sexe masculin, d’un âge compris entre 18 et 24 ans, et réussissant le concours d’entrée établi sur la base du programme du Baccalauréat. En 1976, la formation fait un petit pas vers le modernisme en intégrant, à la promotion n°20, la première femme.

En 1991, le BTSGP cèdera sa place au Brevet de Technicien Supérieur en Géologie Appliquée (BTSGA).

Initialement, le Brevet de Technicien Géologue-Prospecteur est donc ouvert a la suite d’une étroite collaboration entre L’Université de Nancy, le nouveau centre de formation de Technicien Géologue-Prospecteur soutenu par l’Ecole Nationale de Géologie Appliquée et de Prospection Minière et la section spéciale de l’Ecole Nationale Professionnelle (ENP).


L’Université de Nancy

L’histoire commence en 1572 avec la création d’une université à Pont-à-Mousson. Elle s’installe, par la suite, à Nancy en 1768.
Suite à la Révolution française, l’Université de Nancy est supprimée. Elle rouvre ses portes en 1854 avec la création des facultés des Sciences et des Lettres.
Entre 1870 et 1919, la guerre franco-prussienne, la Première Guerre mondiale et la révolution industrielle contribuent à l’essor de l’Université. Dès lors, le public universitaire se diversifie et augmente. Suite aux crises de 1968, l’application de la loi Faure en 1971 conduit à la création de trois entités : l’Université Nancy-I, l’Université Nancy-II et l’Institut national polytechnique de Lorraine (INPL). Ces universités sont en 2005 fédérées au sein d’un pôle de recherche et d’enseignement supérieur : « Nancy-Université » qui, avec l’Université Paul-Verlaine-Metz, donne naissance, le 1er janvier 2012, à l’Université de Lorraine.

Sources :
 - Site web : l'histoire de l'Université de Nancy
 - Article Wikipédia : Université de Nancy (historique)

L’Ecole Nationale de Géologie Appliquée et de Prospection Minière

http://www.annales.org/archives/images/roubault1.jpg

Marcel ROUBAULT, co-fondateur du BTSGP

Initialement créée en 1908 par René NICKLES, l’Institut de Géologie Appliquée de Nancy (IGAN) n’est qu’une modeste structure lorsque Marcel ROUBAULT en prend la direction en 1938. Celui-ci le transforme en Ecole Supérieure de Géologie Appliquée et de Prospection Minière par décret ministériel du 4 décembre 1944, puis en Ecole Nationale Supérieure de Géologie Appliquée et de Prospection Minière par décret du 27 mars 1948. En outre, la position de Marcel ROUBAULT qui, de 1948 à 1952, est simultanément directeur de l’Ecole et directeur de la recherche d’uranium au CEA, donne une aura particulière à l’école. ROUBAULT obtient ainsi progressivement, à partir de 1948, la création de nouveaux laboratoires, l’attribution de moyens importants et la construction de locaux modernes. Il est également le cofondateur, en 1957, de la section des « Géologues Prospecteurs » du Lycée Loritz de Nancy.

Aujourd’hui l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie (ENSG) est une école d’ingénieurs située sur le technopôle de Nancy-Brabois, membre de l’Université de Lorraine, qui forme des ingénieurs géologues.

Sources :
 - Site web de l'ENSG : Historique de l'école
 - Article Wikipédia : ENSG

 - Article hommage à Marcel ROUBAULT
 - Site web : Société Géologique de France-prix Marcel Roubault

L’Ecole Nationale Professionnelle (ENP)

Ces ensembles pédagogiques ambitieux créés par le décret du 9 juillet 1881 sur les « écoles nationales primaires supérieures et professionnelles préparatoires à l’apprentissage », rebaptisés ensuite ENP sont contemporaines des premières réalisations voulues par l’Etat républicain en matière d’enseignement technique et répondent aux demandes définies dans la loi du 11 décembre 1880 sur les écoles manuelles d’apprentissage. Les niveaux d’enseignement vont du niveau élémentaire à la formation pratique d’ouvriers et de contremaîtres et sont l’un des instruments de la politique volontariste de développement de l’instruction primaire, traduite dans les mois qui suivent par la gratuité, l’obligation d’instruction (6-13 ans) et la laïcité de l’enseignement public.

Les écoles nationales professionnelles sont fondées dès 1887 à Armentières, Vierzon, Voiron, Nantes, Epinal et Tarbes par le ministre Jules FERRY. Celles-ci permettaient de former et recruter les cadres moyens de l’industrie et des agents techniques.

Le décret no 59 du 6 janvier 1959, présenté dans le cadre de la réforme de l’enseignement du ministre Jean BERTHOIN transforme l’Ecole Nationale Professionnelle en lycée technique d’Etat, avec un proviseur à sa tête et des modifications importantes de structure. De nouveaux diplômes sont créés en remplacement des diplômes ENP : Baccalauréat technique, brevets de techniciens et brevets de techniciens supérieurs (BTS).

L'ENP devenue Lycée Loritz

L’ENP devenue Lycée Loritz

Dans le cas de Nancy, l’Ecole Primaire Supérieure de garçons a été ouverte en 1834. En 1875, elle s’installe au 64 Grande Rue (actuel Musée Lorrain). L’EPS déménage en 1933 vers de nouveaux bâtiments rue Cyfflé (actuel Lycée Cyfflé). Une Ecole Nationale Professionnelle (sections industrielles) y est créée en 1935. Cette ENP devient Lycée Technique d’Etat en 1960, se fixe au 29 rue des Jardiniers en 1963, et reçoit le nom de Lycée Loritz en 1966.

Sources :
 - Article Wikipédia : Lycée Henri-Brisson
 - Document PDF : L'école Nationale Professionnelle d'Armantières
 - Site web du lycée Loritz : Souvenirs
 - Reportage vidéo INA : Les Ecoles Nationales Professionnelles

SUITE…

>> Le BTSGA aujourd’hui
>> Le Technicien Géologue
>> Retour à l’accueil